Votre compte vous permet de :
  • Gérer vos informations personnelles
  • Suivre vos commandes
  • Bénéficier de promotions
Pas encore de compte ?
créer votre compte
J'ai déjà un compte
  Mot de passe oublié
Mot de passe oublié
Valider
La tradition bouchère par excellence !
Choisir ma boucherie
 
Mon compte
00.00€
Choisissez
votre boucherie

pour connaitre la prochaine plage horaire de retrait disponible


Retrait en magasin
Nos conseillères sont à votre écoute
Par téléphone
04 77 19 02 12
Par e-mail

La fondue dans tout ses états


Star des vacances d’hiver, la fondue est un plat convivial par excellence.  Le principe est de tremper un morceau de viande ou de pain dans un liquide chauffer constamment dans un caquelon placé au centre de la table, appelé plus communément un appareil à fondue.

  • Origine

L’arrivée de la fondue sur nos tables ne date pas d’aujourd’hui. En effet, la première fondue à voir le jour a été la fondue savoyarde créée en 1651. Cette recette fut la base de la célèbre fondue bourguignonne inventée en 1948 par Georges Esenwein après avoir vu les bohémiens cuire leur viande dans de l’huile bouillante.

  • La fondue bourguignonne :

Pour  déguster une bonne fondue bourguignonne, l’essentielle est d’avoir une viande de qualité. Pièce maitresse de la fondue bourguignonne elle doit être découpée en petit carré pour ensuite être trempé par les convives dans de l’huile brulante. Le choix de l’huile se fait selon les goûts, il peut s’agir d’huile d’arachide ou encore d’huile de pépin de raisin.
Pour la viande, plusieurs choix sont aussi possible :

- Tende de tranche : morceau très tendre, la tende de tranche est un incontournable pour les fondues. Situé dans la partie interne de la cuisse de bœuf, ce morceau possède un goût bien à lui s’alliant très bien avec la fondue.

- Tranche : morceau situé également dans la cuisse mais cette fois, dans la partie externe, la tranche de bœuf est connue pour être une partie savoureuse et raffinée.

- Macreuse : la macreuse est un morceau pouvant être cuisiné de différente façon, elle est très goûteuse braisé mais également en pot-au-feu ou, moins connue, en fondue. Situé dans l’épaule du bœuf, la macreuse en fondue à la particularité d’être très moelleuse.

-    Plat nerveux de gîte : pièce à fondue par excellence, le plat nerveux de gîte est un morceau très gouteux et très tendre. Il est d’ailleurs souvent choisit pour les plats mijotés.

Généralement la viande est accompagnée de sauce très diverses allant de la sauce tartare à la sauce aïoli. Vous l’aurez compris la fondue bourguignonne s’adaptera à tous les goûts pour le bonheur des petits et des grands.

  • Les variantes :

-    Fondue savoyarde

La plus ancienne et la plus traditionnelle des fondues nous vient de suisse, proche de la Savoie. Ca particularité est de ne pas avoir de viande mais plutôt du fromage et du pain. Les fromages comme le Comté, le Beaufort ou encore le gruyère de Savoie sont la base de cette recette, sans oublier le vin blanc.
-    Fondue vigneronne
Très proche de la fondue bourguignonne, la fondue vigneronne diffère par le contenu de coquelon. Ici ce ne sera pas de l’huile qui fera cuire la viande mais du vin rouge. Un vrai régal.

Recette :
Difficulté : facile
Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 35 minutes

Ingrédients (pour 8 personnes) :
- 1kg300 de pièce à fondue
- 1 bouteille de vin rouge
- 2 oignons
- 2 échalotes
- 2 gousses d’ails
- 1 bouquet garni

Préparation de la recette :
Versez 1 litre et demi de vin rouge dans l’appareil à fondue.
Ajoutez les oignons, les gousses d’ail, les échalotes et le bouquet garni. Mélangez.
Faites chauffer le tout sur le feu avant de passer à table.

Erreur d’accès
ici bas
Votre magasin
ici bas
Prépapration de votre viande
ici bas
Info
DANS VOTRE BOUCHERIE
de
ici bas